Actionnariat salarié

Equity Stories # 4 : Lucca X Equify

Dans le quatrième épisode d'Equity Stories, nous retrouvons Gilles Satgé, fondateur de Lucca.


Dans le quatrième épisode d'Equity Stories, nous retrouvons Gilles Satgé. Il est l'un des premiers entrepreneurs français a avoir saisi l'opportunité de la bulle internet dans les années 2000.

Gilles lance Lucca en 2002, une solution SaaS qui a pour objectif de révolutionner et simplifier l'ensemble des processus administratifs et RH. Leader sur le marché des entreprises du "mid market", Lucca c'est désormais plus de 230 collaborateurs, 610 000 utilisateurs finaux et un objectif en ligne de mire : atteindre 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2025.

Gilles partage avec nous la culture d'entreprise développée chez Lucca, comment il a su en faire un élément si singulier ainsi que ses meilleurs conseils sur le sujet.

Écouter l'interview complète de Gilles Satgé, fondateur de Lucca

Ce qu'il faut retenir :

▶️ Comment est venue l'idée de créer Lucca ?

  • Suite à des expériences chez Arthur Andersen et au sein de directions financières de SS2I, Gilles prend conscience des diverses problématiques que peuvent rencontrer l'équipe financière d'une société
  • Gilles décide alors de créer une solution permettant d'automatiser les processus administratifs et RH des sociétés. La solution a pour objectif d'apporter aux clients des réponses simples à des besoins précis. Cette simplicité se matérialise par la gestion des congés et absences, la gestion des notes de frais ou encore la distribution des fiches de paie.

▶️ Quelle est la politique salariale de Lucca ?

Comme dans de nombreuses sociétés, en fin d'année sont fixés les salaires des collaborateurs pour la prochaine année. Lucca se distingue par une politique salariale singulière qui diffère en fonction de l'ancienneté du collaborateur dans la société :

  • Pour le collaborateur ayant moins de 3 ans d'ancienneté dans la société : le processus est traditionnel, les salaires sont fixés unilatéralement par la direction ;
  • Pour le collaborateur ayant plus de 3 ans d'ancienneté dans la société : ce dernier fixe lui-même son salaire en fonction de sa valeur sur le marché. En cas de désaccord avec la direction, le collaborateur a le dernier mot. En revanche, il devra justifier ce choix publiquement auprès de pairs.

Désormais, 70 salariés de Lucca fixent eux-mêmes leur salaire.

▶️ Quel est l'intérêt de mettre en place cette politique salariale ?

L'intérêt de mettre en place une telle politique salariale est triple :

  • Offrir un cadre permettant d'éviter les négociations prenantes et les réclamations post fixation du salaire par le collaborateur ;
  • Impliquer pleinement le collaborateur et lui faire comprendre que la fixation d'un salaire n'est pas chose aisée ;
  • Offrir une visibilité plus importante à la société.

Lucca se distingue également par un développement singulier. En effet, contrairement à la majorité des startups qui se développent via le recours à la levée de fonds, la direction de Lucca privilégie l'autofinancement et les emprunts obligataires.

▶️ Le recours aux BSPCE est-il systématique chez Lucca ?

  • Gilles a rapidement souhaité attribuer des BSPCE à ses salariés. Toutefois il s'est rendu compte que les bénéficiaires de BSPCE ne comprenaient pas ce que cela signifiait. Le manque de compréhension avait pour effet de frustrer les bénéficiaires.
  • Gilles a donc demandé aux bénéficiaires de renoncer à leurs BSPCE et a décidé de ne plus recourir à cet outil d'intéressement.

▶️ Mais alors de quelle façon Lucca intéresse ses salariés ?

  • Suite à l'échec de l'attribution de BSPCE, Gilles décide en 2009 de céder 40% du capital à ses premiers salariés.
  • Ce mécanisme a été repris par la suite : ils sont désormais 37 au capital de la société et seront 13 associés de plus à compter de juin.
  • Les nouveaux associés sont nommés de façon collégiale, chacun vote pour 3 personnes. Ces votes amènent à une nouvelle discussion entre associés afin de délibérer sur de potentiels désaccords.
  • La plupart des salariés qui deviennent associés ont plus de 3 ans d'expérience dans la société. Néanmoins, il arrive parfois que certains salariés rentrent au capital dès leur premier année chez Lucca si le collège trouve cela judicieux.

▶️ Existe-t-il des rites spécifiques chez Lucca ?

Il existe un rite spécifique qui renforce la culture d'entreprise si particulière de Lucca :

  • La dernière étape du processus de recrutement d'un salarié est formalisée par un grand oral qui s'inspire des oraux que l'on retrouve dans les grandes écoles de commerce ou encore à l'ENA.
  • Le grand oral se tient devant une douzaine de collaborateurs.

▶️ La responsabilité est-elle désormais pleinement répartie avec les autres associés ?

  • La responsabilité est pleinement répartie avec les autres associés désormais car c'est aujourd'hui leur société, c'est une réelle adhésion à un projet d'entreprise dépassant les considérations financières. Les associés sont attachés à l'amour du logiciel et à la culture d'entreprise si particulière que l'on retrouve chez Lucca.
  • Certains salariés rentrent au capital de Lucca en investissant des sommes d'argent considérables. Selon Gilles, une telle démarche est un grand signe de confiance qui lui met une pression supplémentaire.

▶️ Y-a-t-il eu des moments compliqués lors du développement de Lucca ?

  • Gilles retient une étape, celle pendant laquelle il avait de nombreuses idées, peut-être même plus d'idées que de collaborateurs. Ils ont donc recruté de nombreuses personnes afin de développer ces idées. Malheureusement la structure de l'époque n'était pas adaptée aux ambitions de la direction, ce n'était pas "scalable". Cette situation a épuisé l'ensemble des collaborateurs.
  • Cette période a provoqué un important turnover qui a duré 5 mois.

Le conseil de Gilles afin de développer une culture d'entreprise singulière :

  • Considérer les jeunes comme des adultes malgré la différence d'âge car en retour ils se comportent comme des adultes.

 

Articles associés

Abonnez-vous à notre Blog pour recevoir les dernières actualités sur la gestion de votre actionnariat